02 98 39 62 25
Fax (sur rendez-vous) :
09 50 04 32 70
Contact Siège social : 5 Hent Meneyer, 29 950 Gouesnac'h, France.
Correspondance : 2 impasse de Kervégant, 29 350 Moëlan sur mer, France.

Antibes et le Cap d’Antibes

Autrefois appelée Antipolis, Antibes fut fondée par les Grecs environ un demi-siècle avant J-C entre deux anses St-Roch et la Salis. Elle a toujours été dans l’histoire un lieu de commerce. Elle garde de ce passé glorieux des restes de fortifications, les remparts et de très beaux monuments, elle fut et est toujours aussi la grande rivale de Nice dans l’Histoire. Son port de plaisance est très beau et animé toute l’année. Le nouvel avant-port, le plus grand d’Europe, accueille des yachts uniques au monde, notamment sur le quai  Camille-Rayon, celui des milliardaires.



Port d'Antibes




La vieille ville est splendide, et offre le spectacle de ruelles étroites et des marchés couverts qui sentent bon le sud de la France. Les terrasses de cafés bordent les places et placettes sous les platanes, qui séduisirent en son temps Pablo Picasso. On visitera le Musée qui lui est dédié au Château Grimaldi où il avait son grand atelier. Emballé par la beauté de l’endroit qu’on lui offrait en 1946 pour ses grandes compositions, et qu’il a entièrement décoré et offert à la ville. C’est depuis les années 1920 que la ville d’Antibes est connue du monde des artistes de renom. On se souviendra aussi de son histoire passée, de Napoléon en 1815, de la place stratégique de la ville fortifiée contre les comtés de Savoie et de Nice au 14ème siècle.



Le marché d'Antibes
photo de Eddy Galeotti / Shutterstock.com


Le marché d'Antibesphoto de Eddy Galeotti / Shutterstock.com



On ne manquera pas d’aller sur la presqu’île Saint-Roch admirer le panorama depuis le Fort Carré, majestueux au milieu de ses 4 hectares de parc au bord de la mer, en hauteur et avec une vue splendide sur tout le littoral. Construit en 1550, il fut fortifié par Vauban, et demeura important jusqu’au 19ème siècle. Le Fort Carré resta toujours invaincu, mais fut abandonné par la suite. Après avoir été rénové par des bénévoles, il fut racheté par la ville d’Antibes, puis ouvert ensuite au public en 1998.

Autre forteresse de Vauban, le bastion Saint-André abrite le Musée d’Archéologie offrant lui aussi une vue magnifique sur la vieille ville et le Cap d’Antibes. On se passionnera ici pour l’histoire de la ville depuis l’antiquité, alors haut lieu du commerce méditerranéen de l’époque.



Antibes
photo de Eddy Galeotti / Shutterstock.com


Antibes
photo de Rostislav Glinsky / Shutterstock.com



On visitera aussi Marineland, depuis 1970 un parc aquatique et marin avec environ 4 500 animaux marins, mis en spectacle et dans le but de sensibiliser à la protection du milieu naturel de ces animaux comme les deux ours polaires, aussi les Orques, dauphins, otaries, les requins… dans des bassins immenses. C’est le plus grand parc animalier marin d’Europe.

Le Cap d’Antibes est situé au bout de la presqu’île, séparant Antibes de Juan-Les-Pins, un endroit magnifique et « le » quartier résidentiel de luxe, il abrite de somptueuses villas dans un décor de végétation méditerranéenne luxuriante. On y trouve le Palace Eden-Roc, au cœur d’un majestueux domaine de 8 hectares, un des plus beaux de la Côte d’Azur. Il accueille les plus grandes stars au monde, notamment pendant la période du festival de Cannes. Autre Palace, l’Hôtel du Cap, au cœur d’une pinède, accueille depuis les années 1914 les plus grandes célébrités, notamment du cinéma, qui ont traversées le siècle.

On pourra visiter aussi la villa Eilenroc de Charles Garnier de 1867, et son très beau parc de 11 hectares, avec vue sur la mer, au cœur du Cap. Depuis la fin du 19ème siècle ce lieu de toute beauté du Cap d’Antibes a séduit les plus grands artistes et têtes couronnées. Jules Verne y a même écrit ici son roman : Vingt mille lieues sous les mers. On rêvera à cette histoire riche sur la somptueuse plage de la Salis, une des plus belles de la Côte d’Azur.

La presqu’île des milliardaires, comme on l’appelle parfois, est avec le vieux village des Métiers d’Art de Biot (non loin sur sa colline et connu depuis l’antiquité pour ses céramiques, puis ensuite surtout par le verre soufflé à bulles) l’endroit où est né le tiers des roses du monde. Ses œillets également sont les plus beaux et les plus connus, ainsi que les mimosas et anémones expédiés aujourd’hui en fleurs coupées.