02 98 39 62 25
Fax (sur rendez-vous) :
09 50 04 32 70
Contact Siège social : 5 Hent Meneyer, 29 950 Gouesnac'h, France.
Correspondance : 2 impasse de Kervégant, 29 350 Moëlan sur mer, France.

Saint-Jean-Cap-Ferrat

C’est la presqu’île qui ferme la rade de Villefranche-sur-mer par un isthme, préservée depuis toujours par les riches propriétaires qui l’habitent, notamment le roi des Belges Léopold II, qui en était en grande partie propriétaire. Sa villa Les Cèdres a été la villa la plus chère de la Côte d’Azur à la vente (peut-être même du monde : 350 millions d’euros), destinée à son amoureuse de 16 ans, épousée 5 jours avant sa mort, à 64 ans. Cet endroit magnifique de la côte, avec des plages admirables, mais le plus souvent de graviers et peu de sable, telle Paloma prêt du port,  est recouvert de pinède, abritant des villas luxueuses, s’il en est, et très sécurisées. Il a été fréquenté par des célébrités mondialement connues, comme Charlie Chaplin, Nietzsche, Scott Fitzgerald, Gregory Peck, Jean Cocteau, et même notre Jean-Paul Belmondo… Ils ont su ensemble préserver la nature splendide de ce hâvre de paix, richissime, le plus prestigieux de toute la Côte d’Azur. Un petit village de pêcheur idyllique est aussi à découvrir sur la partie orientale.




St-Jean-cap-Ferrat




On y trouvera le port ainsi que le musée des coquillages, et non loin la Pointe St-Hospice, ses villas luxueuses (la règle sur la presqu’île est de minimum un hectare par villa !) et son sentier pédestre touristique, avec vue. L’ancien village de pêcheurs est devenu une petite station balnéaire très paisible et préservée de toute agitation, et accueillante toute l’année. Des balades en mer, à la rencontre des cétacés, vous sont proposées, ainsi que des plongées sous-marines et même un sentier de snorkeling, dans un aquarium à ciel ouvert, au départ de la plage des Fossettes.




St-Jean-cap-Ferrat




Les plages sont petites et de graviers, mais il y a de très nombreuses magnifiques petites criques rocheuses aux eaux translucides. On peut faire le tour de la presqu’île en à peine plus de deux heures pour environ 7 km avec un parcours très facile, dans une végétation aux multiples essences méridionales. On admirera la vue, de Eze jusqu’à Monaco, et même voir au loin les Alpes franco-italiennes. Mention spéciale pour le Palace Belle Epoque, le Grand Hôtel du cap Ferrat, digne des grands films d’hollywood, avec funiculaire pour accéder à la plage, vue sur la mer, 7 hectares de parc, une piscine démesurée, un des plus somptueux palaces du monde, et de la côte. Un Festival de jazz et de musique classique a lieu en été, avec parmi les meilleurs artistes du monde aussi, bien entendu.




Paloma Beach
Plage de Paloma



On visitera avec bonheur les jardins et la villa Ephrussi-de-Rothschild, rêve de la Baronne du même nom, et devenu réalité en 1905, un bijou blanc et rose d’inspiration vénitienne. Bien plus de 15 architectes y ont travaillés sur 7 ans, jusqu’en 1912, congédiés par la milliardaire quand cela ne convenait pas, qui alors faisait reconstruire tout simplement. La propriété est située au cœur d’un parc de 7 hectares en bord de mer, avec une vue magnifique sur la rade de Villefranche-sur-mer d’un côté et la baie de Beaulieu de l’autre, dominant la mer depuis ce sommet du cap Ferrat.




villa Ephrussi-de-Rothschild
villa Ephrussi-de-Rothschild, photo de Joseph Sohm / Shutterstock.com



La propriété abrite plus de 5 000 pièces et œuvres d’art, pièces de mobilier rares et une vaisselle de roi, porcelaines de Vincennes, de Saxe, de Sèvres. Elle était principalement destinée à rassembler les collections acquises sur plusieurs générations par sa famille, et aussi à y donner des fêtes, la Baronne n’y séjournait que très peu, préférant Monaco. Les 9 jardins sont de véritables chefs d’œuvres, on y retrouve des inspirations du monde entier, espagnol, japonais, exotique, provençal, florentin… et bien sûr « à la française », avec même un escalier et des jeux d’eau musicaux ! Ainsi qu’une roseraie, et même une réplique du temple de l’Amour du petit Trianon.

Vous l’avez compris, ici à St-Jean-Cap-Ferrat, on est ailleurs, un endroit de rêve, préservé par les plus grosses fortunes au monde, y recherchant calme et sérénité, comme était la Côte d’Azur autrefois, avant le tourisme, et donc aujourd’hui, unique et très spécial, tout simplement splendide !